Infos :
') } }
Mentions légales
Contactez-nous
  Ajouter aux favoris  
  Recommander ce site  
L'Association Faire un don Actions réalisées Numéros Utiles Nos liens
 Recherche : 
 
Facebook Flux RSS Imprimer Envoyer cette page à un(e) ami(e)
   L'ASSOCIATION
Qui sommes-nous ?
Le mot du Président
Une équipe
Nos partenaires
Associations partenaires
Parrainages de Coeur
Faire un don
   ACTIONS
Actions réalisées
Les médias en parle ...
Décrocher les étoiles
Archives du site
   DOSSIERS
En quelques mots ...
Associations partenaires
Professionnels
de l'enfance
Entreprises partenaires
Institutions
   EXprimez-VOUS ...
Les enfants
ont la parole ...
Vos témoignages
Ils nous soutiennent
Livre d'or
   SERVICES
Dénoncer un site pédophile
Numéros utiles
La Boutique
Etablir un partenariat
Je m'inscris
à la Newsletter
Nos liens
Faire un lien
Suggérer un lien
Goodies
   ESPACE PROFESSIONNEL
Accès Sécurisé
Identifiant :
Mot de passe :
Mot de passe perdu ?
soutenez Association enfants de coeur
Etiqueté par ICRA
Creative Commons License
PageRank Actuel
Enfant sur RefLink repertoire protection,enfance association annuaire lyon internet
    COMMUNIQUE DE PRESSE
Comité National de vigilance pour la pérénnité de l'unité d'oncologie pédiatrique de l'Hôpital Avicenne (Bobigny 93)

Tout le monde se souvient du cas de cette petite fille Orlane, âgée de 3ans et demi, atteinte du cancer et à qui on refuse l'hospitalisation dans le service d'oncologie choisit par ses parents, celui de l'hôpital Avicenne, le service du docteur Nicole Delépine.

Mardi 6 mai à 11 Heures s'est tenue à Paris 16ème une Conférence de Presse du Comité National de Vigilance, 5 semaines après que le Ministère de la Santé ait reçu une délégation des différentes associations qui depuis de très nombreux mois exigent la pérennité de l'unité d'oncologie pédiatrique de l'hôpital Avicenne à Bobigny, et l'hospitalisation sans restriction aucune, des enfants atteints du cancer, notamment la petite Orlane.

Le Professeur Guérin introduisant cette conférence de presse a rappelé les engagements pris par le Ministère au cours de l'entretien du 29 mars, engagements ayant fait l'objet d'un relevé de conclusions, approuvé par les représentants de Monsieur Mattéi.

Premièrement dans ce relevé il était dit : "Le Ministre s'engage à ce que le transfert de l'unité du Docteur Delépine soit effectif avant le premier semestre 2003, dans un environnement pédiatrique adapté permettant au service d'accueillir tous les enfants, quel que soit leur âge, du nourrisson à l'adolescent".

Quant au deuxième engagement qui avait été pris: "Le Ministre s'engage à régler avec l'AP-HP le problème de l'hospitalisation de la petite Orlane à Avicenne dans un délai court. Une réunion à cet égard est prévue dans le courant de la semaine prochaine afin de concrétiser cet objectif"

Le Professeur Guérin rappelant la très grande mobilisation de l'opinion publique, de très nombreuses personnalités, associations et organisations, a déclaré : "Nous ne comprenons pas, le Ministère s'était engagé clairement et nous étions tous confiants. Orlane n'a toujours pas la possibilité d'être hospitalisée, pas plus que d'autres enfants dont l'état le nécessiterait, il s'agit d'enfants malades, d'enfants atteints du cancer, nous ne pouvons pas renoncer, nous devons tout faire pour qu'ils puissent être soignés.(&) Les parents d'enfants malades sont en droit d'exiger que leurs enfants puissent être traités s'ils le souhaitent en dehors des essais standardisés, ils doivent également pouvoir choisir les lieux d'hospitalisation et les médecins.(&)

On nous invoque un problème de sécurité à Avicenne, compte-tenu qu'il s'agit d'un hôpital pour adultes. J'ai été pendant plus de 30 ans Chef d'un service de cardiologie à Cochin qui est un hôpital d'adultes. J'y ai fait hospitaliser des milliers d'enfants cardiaques sans que cela pose un quelconque problème. Je ne peux donc accepter de tels arguments opposés par l' Administration.(&) J'ai en accord avec le comité de vigilance, envoyé hier, une lettre à la plus haute autorité de l'Etat, Monsieur Chirac, Président de la République, qui est le garant du respect des droits de chaque citoyen, afin qu'il intervienne.
Je demande à la presse ici présente, à vous tous, amis qui participez à nos actions depuis des mois et des mois, de faire connaître cette lettre, de soutenir cette nouvelle initiative."

De nombreux témoignages ont suivi cette déclaration notamment ceux de Monsieur Beaumier, Président d'AMETIST, de René Valenton pour la Fédération FO des services publics et de santé, du Docteur Pierre Debat, du Docteur Nicole Delépine, de parents d'enfants atteints du cancer, dont Madame Bretonnière, maman de la petite Orlane, tous préoccupés et désireux de trouver une issue positive à cette situation devenue intolérable.

Le Professeur Guérin et les membres du Comité de vigilance ont clos cette Conférence de Presse en appelant une nouvelle fois à la mobilisation de tous, à faire connaître et signer la lettre au Président de la République dont vous trouverez un exemplaire ci-joint.

Paris, le 6 mai 2003 13h.



Comité National de Vigilance 20 rue des Trois-Villes 78320 Le Mesnil-Saint-Denis
E-Mail:

 

L'intégralité des publications, illustrations et documents hébergés sur ce site sont protégés par un copyright.
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant
(loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978)