English Version versión española  
Faire un don en ligne
Faire Un don
Faire un don par SMS
 
Rubrique Mensuelle En quelques mots ...
Nos Liens
Nos Liens
Nos Liens
Newsletter
prochainement Disponible
Archives Concert Décrocher Les Etoiles

Contactez-Nous

Enfants de Coeur est labellisée grande cause nationale fraternité 2004
 


Prière d'un enfant infirme à ses Parents

Maman, Papa
puis je vous rappeler
que j'ai une infirmité.
Puis-je vous dire que cette infirmité
à un nom,
et que je ne souhaite
ne pas être confondue avec elle.
Puis-je vous suggérer d'oser entendre
que l'handicapé,
Papa, Maman,
c'est chacun de vous.
Cela va vous étonner, bien sûr,
personne ne vous a jamais dit cela.
Cela va vous surprendre, vous choquer peut-être !
Mais pour moi, qui suis votre enfant habité
par une infirmité visible, gênante et parfois aliénante,
c'est évident !
Le handicap dans votre relation avec moi....
il est bien chez vous.
Je sais combien c'est difficile
pour vous de reconnaître cela.
D' oser accepter et de montrer que vous êtes handicapé,
quand vous êtes en ma présence, quand vous tentez avec moi
les simples gestes du quotidien, autour des soins à mon corps,
pour mon éducation, mes loisirs, mon intégration dans le monde.
Au dehors, à la maison, dans les actions et les démarches
Les plus banales, je sens bien que je vous mets en difficulté.
Ainsi il a paru plus facile pendant des siècles,
à tous les parents qui avaient été meurtris et blessés
d'avoir un enfant avec une infirmité majeure, souvent irrémédiable,
d'imaginer que l'handicapé& c'était l'enfant.
D'ailleurs tout le monde autour de vous
le confirme "ils n'ont pas eu de chance,
ils ont eu un enfant handicapé, et patati et patata...."
Vous adhérez d'ailleurs le plus souvent à une Association de Parents
d'Enfants Handicapés, pour vous soutenir mutuellement
le moral, pour mieux nous aider, pour avoir plus de moyens.
Mais quel scandale de déplacer ainsi votre propre handicap sur moi!
Accepteriez vous un jour
d'adhérer à une Association de Parents Handicapés par l'Infirmité
de leurs Enfants .
Ce serait tellement plus juste, plus vrai, plus honnête aussi.
Plus honnête, plus respectueux
pour les milliers d'enfants infirmes,
qui ont vu se déposer sur eux, l'étiquette "Handicapé "en plus
de leur maladie ou de leur infirmité.
Papa, Maman c'est un beau cadeau que vous pouvez
me faire.
Premièrement en symbolisant par un objet mon infirmité,
pour ne plus me confondre avec elle.
Cela m'aidera à témoigner autour de moi de mon infirmité.
Deuxièmement en symbolisant par un autre objet
votre propre handicap, que vous porteriez de façon visible sur vous,
pour que vous ne le déposiez plus sur moi,
pour que chacun autour de vous reconnaisse que malgré tout l'amour,
le dévouement, le courage, que vous avez envers moi,
vous avez un lourd handicap, celui d'avoir un enfant infirme.
En osant montrer cet objet sur vous,
vous rappellerez aux autres,
à tous ceux qui auront l'occasion de simplement me croiser,
de me rencontrer, ou d'entrer en relation avec moi,
que eux aussi ils auront cet handicap temporaire ou permanent.
Et chaque fois qu'ils me rencontreront dans la rue,
dans un magasin, chez le boulanger du coin, ils pourront témoigner
que cet handicap est bien chez eux.
Car vous les avez vus,
ils ne savent pas le plus souvent comment se comporter
ni avec moi, ni avec vous ! Ils font semblant de ne pas voir
ou alors ils s'appitoyent, en font trop...
Si en plus vous osez prendre soin de votre propre handicap,
lui donner de l'attention, de l'intérêt, de la bienveillance
vous allez m'aider plus que vous ne pouvez le penser.
Mon copain "trisomique " puisque tout le monde
l'appelle comme ça, me disait
" mais pourquoi ils me confondent toujours avec ma trisomie ?
Oui pourquoi ? "
Il ajoutait avec colère " et pourquoi surtout ne reconnaissent-ils pas
qu'ils sont handicapés d'avoir un enfant avec une infirmité
comme la mienne, puisqu'ils ne peuvent faire avec moi,
ce qu'ils font naturellement avec leurs autres enfants, mes frères ou mes sSurs !
C'est bien eux les handicapés de la relation qu'ils ont avec moi ! "
Il n' est pas bête mon copain de se poser ces questions !
Moi je crois qu'il a compris beaucoup de choses,
pour ne pas que l'on confonde son infirmité
et....le handicap qu'elle déclenche chez les autres.


Jacques Salomé                         
 
 

DROIT D'AUTEUR - © COPYRIGHT 2002-2006
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL ( suivant le dossier N° 1003412)
Site gracieusement hébergé par Jexiste

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.
Tous les droits de reproduction sont réservés, photographies et textes.