English Version versión española  
Faire un don en ligne
Faire Un don
Faire un don par SMS
 
Rubrique Mensuelle En quelques mots ...
Nos Liens
Nos Liens
Nos Liens
Newsletter
prochainement Disponible
Archives Concert Décrocher Les Etoiles

Contactez-Nous

Enfants de Coeur est labellisée grande cause nationale fraternité 2004
 
Maryline JUVENETON

   

Etre handicapé est un luxe dans notre société française ! ! A l'aube du 21ème siècle, à l'heure d'internet où toutes les ouvertures sur le monde sont possibles, les handicapés restent, doivent rester dans leur monde, et s'estimer heureux de leur sort ! Car tout leur est impossible, tout leur est plus cher, tout leur est inaccessible.


Mon frère (23 ans) et moi même (25 ans) sommes handicapés à 80% d'une maladie génétique rare et voici quelques unes des difficultés que nous avons rencontré dans notre vie quotidienne, dans la ville où nous habitons.
Nous avons suivi une scolarité dite 'normale' jusque en en cycle secondaire où tout s'est compliqué. Nous n'avons pas pu faire les études que nous souhaitions car il nous fallut d'abord choisir un établissement accessible aux handicapés, avec les commodités nécessaires telles qu'un ascenseur (parmi 30 établissements contactés sur le Rhône, seulement deux possédaient un ascenseur !) et choisir les options toujours en fonction de l'accessibilité des salles. Bien sûr, aucun compromis entre enseignants et élèves ne peut être trouvé pour cause de surcharge des salles et d'emplois du temps établis et renouvelés chaque année sans possibilité de changement !

Avec bac +4, je suis actuellement à la recherche d'un travail de bureautique ou secrétariat depuis deux ans. A l'heure où télévision et radio ne parlent que de discriminations raciales dans le travail, je me pose la question : à quand la mise en place d'un numéro de téléphone 114 pour les personnes handicapées ? !

Une autre discrimination se trouve dans l'aménagement du territoire et de certains lieux nouvellement construits qui nous restent inaccessibles. Ainsi une salle des fêtes a été construite en 99 dans notre ville, sans rampe pour les fauteuils roulants pour accéder à la scène ! Les handicapés n'ont pas droit de faire des spectacles ni de recevoir diverses récompenses sur scène ! !
Gros problème aussi que sont les trottoirs des villes sans bateaux plats ou avec un poteau électrique au milieu, empêchant la circulation de tous fauteuils !
De grands progrès restent à faire pour aménager les villes et permettre aux personnes handicapées de se déplacer sans aide et d'accéder à tout ce qui est offert aux gens valides.

Pour certains handicapés, les moyens de transports sont un luxe. Certes, il existe des sociétés (OPTIBUS) de véhicules adaptés à ce genre de transport mais le ticket coûte 18,50 francs aller (autant retour) plus 18,50 francs pour la personne accompagnante ! Est-il nécessaire de préciser qu'un ticket de bus ou métro coûte 8 francs seulement !
De plus, nous sommes tributaires de ces transports qui nous imposent leurs horaires. Nous sommes parfois obligés d'attendre plusieurs heures un aller ou un retour, quelque soit le handicap, tout en retenant plusieurs jours à l'avance. Ces sociétés peuvent se prévaloir d'être à la disposition des personnes handicapées ! !
Il reste la solution de passer son permis de conduire et se payer une voiture, mais là encore, à quel prix ! Car il faut savoir que les leçons de conduite et le paiement de l'examen du permis sur véhicules équipés sont majorés par rapport à une conduite sur voiture normale !
Après, il reste l'achat de la voiture (neuve le plus souvent pour choisir options et équipements adéquats), le prix du véhicule augmente donc et cela, sans aucune aide financière (à moins de trouver un travail auquel cas certains organismes participent, mais comment chercher du travail sans possibilité de déplacement ? C'est un cercle vicieux&)

Quand on possède une voiture, il reste le problème du stationnement ! Les places de parkings réservées aux personnes handicapées sont toujours occupées par des véhicules ne possédant pas de GIC, donc des gens valides ! ! La police est impuissante dans les lieux privés tels que les magasins ou les propriétés ! Elle n'a pas le droit de verbaliser les voitures ni de les mettre en fourrière !
En tant que handicapés, si on fait remarquer à une personne valide qu'elle est mal stationnée, ce sont des réflexions désobligeantes, parfois des injures et des insultes à notre encontre !

A l'heure où un grand débat doit s'engager sur le problème d'insalubrité dans les prisons, je suggère aux personnes du gouvernement de séjourner quelques temps dans les hôpitaux publics de France ! Quand elles verront leur fille de 20 ans placée avec des personnes de 40 ans à 87 ans, dans une chambre à quatre lits ! Ou leur fils de 19 ans se retrouver dans un dortoir de huit lits en réanimation à Garches au milieu de bébés de 20 mois ! Sans aucune possibilité d'intimité pour la toilette ou les besoins personnels&
Quand le gouvernement s'intéressera-t-il à l'hygiène dans les hôpitaux, qui, je le rappelle, sont la première source d'infection, à l'accueil des malades, à leur suivi psychologique ? Quand le gouvernement débloquera-t-il des fonds pour améliorer la qualité des hôpitaux et le bien être des patients ? Certes, des maisons de parents ont été construites dans les enceintes hospitalières mais à quel prix peut-on en bénéficier : 270 francs par jour dans un établissement sur Paris, financé par la Croix Rouge ! !


Nous rencontrerons très certainement d'autres difficultés encore, il faut nous battre au quotidien contre l'intolérance, l'injustice, les lenteurs administratives parfois le personnel hospitalier même.
Beaucoup de progrès sont à faire en matière d'insertion pour les personnes handicapées dont le principal serait d'élever les enfants leur apprenant le respect envers autrui et un minimum de civilité !

JUVENETON Maryline (Rhône)

 

 

DROIT D'AUTEUR - © COPYRIGHT 2002-2006
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL ( suivant le dossier N° 1003412)
Site gracieusement hébergé par Jexiste

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.
Tous les droits de reproduction sont réservés, photographies et textes.